Stop à l’Éducation Positive Bashing !

Voilà un post que je voulais faire depuis longtemps ! Cela fait un certain temps que je lis un peu tout et n’importe quoi sur les réseaux à propos de l’éducation positive.

Il y a ceux qui rabaissent cette méthode en la qualifiant de « laxisme », ou alors qu’il est impossible de rééduquer un chien réactif en positif par exemple.
Puis il y a ceux qui utilisent l’appellation « éducation positive » pour surfer sur la vague, mais qui ne respectent pas réellement les principes de cette dernière (utilisation d’outils coercitifs quand cela devient trop « difficile » par exemple).

Il est temps de dire STOP !

Combien de clients m’ont parlé d’éducateurs « en positif » leur ayant conseillé le collier étrangleur pour apprendre la marche en laisse ? Ou alors le coup de genou, chien contre le mur, pour apprendre la marche au pied ?

A l’inverse, combien de fois les professionnels aux méthodes bienveillantes ont été qualifiés de « faibles », de « bisounours » ou de « distributeurs à friandises » ? (Comment ça ? Vous n’avez jamais vu une bisounours faire du MMA ? 😅)

Pour réaliser cet article, je me suis basée sur vos retours, mais également sur ce que j’ai pu lire et entendre dans des vidéos et publications de diverses personnalités du monde canin.

Bref, dans cet article je vais vous décrire MA vision de l’éducation positive/bienveillante/respectueuse, en commençant d’abord par tout ce que ce n’est pas :

« Du laxisme » 

L’éducation positive/bienveillante/respectueuse reste de l’éducation. Qui dit éducation, dit règles. Ce n’est donc pas parce que j’ai choisi cette méthode d’éducation que mes chiennes ont le droit de faire leurs besoins dans la maison 😏

Pour moi, mettre en place un cadre (c’est-à-dire des règles de vie commune) et de la cohérence (se tenir aux règles) est la base d’une relation saine. Néanmoins, je pense que nous n’avons pas besoin d’intimider, de gronder ou de crier pour apprendre ces règles aux chiens.

« De la distribution de friandises » 

Malgré les apparences, nous ne sommes pas uniquement des distributeurs à friandises 😅
Cependant, je vais utiliser la ou les motivations individuelles des chiens dans mon travail. Cela peut être un jouet, une récompense vocale, une odeur, un caillou… ou une récompense alimentaire ! Eh oui, dans la majorité des cas, les chiens vont être motivés par la nourriture qui est un renforçateur primaire. Alors pourquoi s’en priver ?

Je suppose que la plupart d’entre vous partent travailler le matin dans l’espoir d’avoir un salaire ? Imaginez que demain votre responsable vous enlève votre salaire et vous donne en échange de votre travail… de la reconnaissance ! Allez-vous être toujours autant motivé à travailler ?

Comme je l’explique à mes clients, les récompenses sont utilisées pendant toute la phase d’apprentissage. Une fois l’éducatif acquis, il ne sera plus nécessaire de récompenser à chaque fois 😉

« Uniquement ignorer les mauvais comportements » 

Oui, ignorer les mauvais comportements est une méthode qui peut s’appliquer dans certains cas. Mais ce n’est absolument pas la solution à tous les problèmes (« mon chien est en train de manger un enfant, on m’a dit d’ignorer, dommage pour l’enfant » 🙈).

Bien évidemment, ignorer les mauvais comportements et renforcer les bons pourra être une technique très efficace dans certaines situations, mais également totalement infaisable dans d’autres (au risque parfois de laisser le chien s’auto-renforcer). Donc non, l’éducation positive ce n’est pas uniquement ignorer les mauvais comportements, mais c’est aussi et surtout de l’anticipation et de la gestion de l’environnement !

« Un argument marketing » 

Eh oui, l’éducation positive est devenue un effet de mode, et même parfois un argument marketing. Je comprends parfaitement qu’il soit maintenant difficile de déceler le vrai du faux pour les particuliers. J’ai moi-même expérimenté une école des chiots pour Tungaa qui se disait être en positif parce qu’ils récompensaient avec des friandises, mais qui autorisaient les colliers étrangleurs et incitaient à hausser le ton sur des chiots…

Attention également, les méthodes dites « naturelles » ne sont également pas toujours bienveillantes dans les faits.

Si vous avez un doute, fiez-vous à votre instinct, car vous êtes le garant du bien-être de votre chien !

L’utilisation d’outils coercitifs 

Tous les outils qui peuvent créer une douleur ou même une gêne ne doivent pas être utilisés en éducation bienveillante, et cela peu importe la problématique.

Adapter sa méthode de travail aux individualités est la base de tout bon travail, mais cela ne doit pas inclure l’utilisation de collier « d’éducation » (étrangleur ou électrique), de licol (une pensée à ces chiens au museau brûlé à cause du licol…), de canettes ect ect.

« L’interdiction de dire « non » » 

C’est quelque chose que l’on entend souvent « avec les positifs, on n’a pas le droit de dire non ». Reprenons les choses dès le départ !

Selon moi, le « non » en soi n’est pas interdit, il n’a juste pas plus de valeur éducative que si vous dites « patate » ou « voiture ». Ce qui va interpeller votre chien, sera l’intonation qui accompagne le « non ». Cette intonation va stopper/inhiber votre chien qui cessera le mauvais comportement, mais si le « non » n’est pas accompagné d’une demande connue, votre chien ne pourra pas comprendre ce que l’on attend de lui.

C’est totalement humain de dire « non », mais rappelez vous qu’il est plus intéressant (et efficace !) éducativement parlant d’expliquer à son chien le comportement souhaité, plutôt que de simplement dire « non ».

Une relation de dominance 

Aucun vrai professionnel aux méthodes respectueuses ne vous parlera de « dominance », « hiérarchie » ou « chef de meute » pour qualifier votre relation avec votre chien. Je pourrais faire un post entier sur le sujet, mais retenez juste que le chien n’est pas capable de conceptualiser la hiérarchie.

—–

Bien ! Maintenant que nous savons ce que n’est pas l’éducation positive/bienveillante/respectueuse, voyons ensemble ce qu’elle est réellement :

Travailler avec la motivation du chien 

Comme je l’ai déjà expliqué plus haut, dans cette méthode d’éducation, on travaille avec la ou les motivations individuelles.

Cela peut être ce que l’on appelle du « renforcement positif » en ajoutant quelque chose d’agréable au chien (ex : donner une balle en récompense) ou alors une « punition négative » en enlevant quelque chose d’agréable dans l’environnement (ex : couper le contact avec le chien, enlever la balle, ou encore manger son gâteau 😅). Néanmoins, seul le renforcement positif ne créera aucune frustration chez le chien.

Créer une relation de confiance 

En travaillant en symbiose avec votre chien, votre relation sera indéniablement renforcée ! Votre chien sera à votre écoute parce que vous êtes fun, parce que vous lui apportez quelque chose de plaisant et de sécurisant.

Forcer le contact avec un chien craintif en ne lui laissant aucun moyen de prendre de la distance, réfléchir et encore moins de se sentir à l’aise ou en sécurité, n’est en aucun cas une réussite ! On ne devrait jamais se féliciter d’un chien inhibé ou en détresse acquise… Encore faut-il que le professionnel soit capable de constater que le chien est dans un état de stress profond 😏

Je préfère 1000 fois que mes chiennes me suivent parce qu’elles y trouvent un intérêt agréable, plutôt que par la peur.

Des résultats durables 

En travaillant sur la cause de la problématique et non sur les symptômes (ce qui nécessite un vrai travail en amont, et non pas simplement tout justifier par la « dominance »), on obtient des résultats bien plus durables dans le temps !

De plus, les études en neurosciences ont prouvé que les apprentissages sont beaucoup plus rapides et durables lorsqu’ils sont appris sans stress (valable pour les chiens et pour les humains !).

Des résultats rapides 

On entend souvent que travailler sans punition est plus long. Alors je dirais que ça dépend 😁 Combien de fois il a suffi d’une seule séance pour régler un problème ? J’ai eu le cas d’un apprentissage de la marche en laisse détendue en seulement 3 jours, grâce au super travail de son humain. Dans ma façon de fonctionner, je donne tous les outils nécessaires pour résoudre le problème (en ajustant au fur et à mesure), mais c’est généralement à l’humain de continuer le travail au quotidien !

Oui, dans certains cas, il peut y avoir des résultats plus rapides avec des méthodes punitives. Néanmoins, on peut constater que le comportement dérangeant réapparait rapidement dès que l’on enlève la punition (ou même une habituation à la punition, ce qui oblige d’en augmenter l’intensité), et une dégradation flagrante de la relation entre le chien et son humain.

Les professionnels utilisant des méthodes respectueuses sont également capables de faire des vidéos avant/après spectaculaires (bien qu’on puisse montrer ce que l’on veut en vidéo 😏) tout en respectant l’intégrité physique et émotionnelle du chien.

—–

Et pour finir, je vais prêcher ma propre paroisse en vous parlant des + du Cynologiste :

Le non-jugement 

Je ne suis pas là pour vous juger, mais pour vous aider ! Pour moi, il est essentiel d’avoir autant votre confiance que celle de votre chien, nous travaillons en équipe !

Je suis donc là pour vous booster et non pour vous juger 😊 Nous avons tous nos hauts et nos bas, la bienveillance ne s’arrête donc pas à celle envers les chiens.

Une approche systémique 

Ceux qui ont déjà réalisé un bilan avec moi, savent que je pose pas mal de questions lors du premier rendez-vous 😅 Le but est de comprendre au mieux toutes les spécificités de votre foyer, humains, chiens, chats, hamsters… puis de trouver l’origine de la problématique. L’approche systémique permet donc une prise en compte de tout le foyer dans la résolution d’un problème, et non pas uniquement du chien !

Prise en compte de l’humain 

Savoir s’adapter au chien c’est bien, mais savoir s’adapter à tous les individus qui composent le foyer, c’est mieux !

A la fin des rendez-vous, je demande toujours si les exercices proposés paraissent cohérents et surtout réalisables. Proposer de faire du cani-cross tous les jours alors que vous détestez le sport, serait aussi pertinent que de proposer à votre chien de vous préparer le café 😂

Vous avez tenu jusque là ! Félicitations !!

Et vous ?

👉 Qu’est-ce que les mots « éducation positive » signifient pour vous ? ☺️

👉 Selon vous, quels sont les principes de base de l’éducation positive/respectueuse/bienveillante ?

👉 Quels sont les outils utilisés en éducation positive ?

👉 Y a-t-il des limites à ce type d’éducation ? Si oui, lesquelles ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :