Les questions à se poser avant de faire reproduire son chien !

Depuis que je m’intéresse au monde canin, il y a un sujet qui m’a toujours interpellé : la reproduction. Maintenant que j’ai appris et compris l’importance des 8 premières semaines de vie du chiot, je me dis qu’il est temps de se pencher un peu plus sur la question.

Dans cet article je vais donc parler « d’éleveurs » dans un sens très large, peu importe la taille, particuliers ou professionnels, ayant réalisé qu’une seule portée ou plusieurs dans l’année, déclarés ou non.

Aujourd’hui, lorsqu’un chien adulte présente des « problèmes » il arrive souvent qu’on ne puisse que traiter le ou les symptômes et non la véritable cause. Malheureusement, certains de ces problèmes peuvent être liés à l’éleveur d’où provient le chien, parfois par ignorance, parfois pour des raisons lucratives et parfois par déni. On sous-estime trop souvent l’importance du choix de l’élevage dans l’acquisition d’un chien et cela créé des générations de chiens « à problèmes » et de nombreux propriétaires ne trouvent pas d’autres alternatives que de se séparer de leur chien dans des refuges plein à craquer.

Comme chez les humains, les chiots n’héritent pas uniquement de 50% de la personnalité, de la santé et de la morphologie de chaque parent, mais aussi des grands-parents et arrières grands-parents (ainsi qu’une partie propre à chaque individu). Au sein d’une même portée, les chiots ne naissent pas tous avec la même génétique. D’où la grande importance de bien connaître la généalogie et la provenance des futurs reproducteurs avant de se lancer. Eh oui, avoir deux chiens « beaux et gentils » ne suffit pas pour garantir des chiots bien dans leur tête et dans leurs pattes.

J’ai donc réfléchi aux questions à se poser avant de faire reproduire son chien !

Ai-je pris connaissance du club de la race de mon chien et des directives d’élevage ?

En établissant des standards, mais aussi en donnant des instructions au sujet des tares héréditaires, le club de race de votre chien a pour but de la conserver et l’améliorer. Il est donc essentiel de se rapprocher de votre club de race afin de vous assurer que la reproduction envisagée suis les directives de préservation de la race.

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Ai-je fait des recherches sur la santé de la lignée de mon chien et ai-je effectué les tests en conséquence ?

Une fois les renseignements pris auprès du club de la race, il est important de faire tous les tests de santé nécessaires. Réaliser les tests de santé des parents, permet d’écarter des maladies génétiquement transmissibles, communes à la race et donc d’éviter leur transmission aux futurs chiots.
Même si votre chien ne présente pas de signe extérieur, il peut néanmoins être porteur d’une dysplasie par exemple. Avez-vous testé les deux parents concernant la génétique liée à leurs couleurs afin de ne pas reproduire deux merles et donner des chiots sourds et aveugles ?

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Mon chien a-t-il une bonne morphologie ?

Nous ne sommes pas toujours très objectifs quand il s’agit de nos chiens. Il est donc important de consulter un expert qui jugera de manière neutre, si la morphologie de votre chien ne causera pas de problèmes de santé pour la prochaine génération. Il pourrait être trop lourd pour ses os, ou le museau trop court pour une bonne respiration par exemple.

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Y a-t-il des problèmes de comportement dans la lignée de mon chien ?

Votre chien ou les membres de sa famille ont-ils déjà été réactifs, craintifs, agressifs ou ont-ils eu d’autres problèmes de comportement importants ? Cela peut être également de l’anxiété, de la réactivité congénères ou humain, morsure… Il est important de vérifier si les frères et sœurs, parents et grands-parents des futurs reproducteurs ne présentent pas de comportements indésirables. Faire une petite enquête vous permettra de vérifier si un ou des comportements gênants se retrouvent dans la lignée.

Oui ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Non ? Poursuivez

Mon chien a-t-il déjà subi un traumatisme grave au cours de sa vie ?

Un parent stressé ou ayant subi un traumatisme peut affecter la prochaine génération.

Oui ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Non ? Poursuivez

Ai-je parfaitement conscience des risques que peuvent engendrer la reproduction pour la femelle, les chiots, mais aussi pour le mâle ?

Faire une portée comporte des risques, que ce soit pendant la saillie pour les reproducteurs (lésions, fractures…), pendant la mise bas (complications, césarienne…) ou pendant les premières semaines de vie des chiots. Faire reproduire son chien n’est pas toujours tout rose et peut avoir d’importants impacts tant physiquement que psychologiquement sur les chiens. Avez-vous donc bien réfléchi aux risques encourus par votre chien ?

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Ai-je envisagé la possibilité de ne pas gagner de l’argent ? Voir d’en perdre ?

Toute portée engendre son lot de stress et d’imprévus. Êtes-vous prêts financièrement à faire face à d’éventuelles complications de santé de la mère ou des chiots ?

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Ai-je bien conscience qu’il faudra déclarer les portées LOF ?

Tout d’abord, il est important de bien comprendre que dès le premier chiot vendu, vous serez considéré comme éleveur ! Si vous réalisez plus d’une portée par an, vous devez demander un numéro de SIREN et bien évidemment identifier les chiots. Vous devez également disposer de l’ACACED (attestation de connaissances) et remplir une déclaration d’activité des professionnels exerçant des activités en lien avec les animaux de compagnie d’espèces domestiques. Vous devez aussi faire une déclaration de naissance auprès de la Société Centrale Canine, qui vous délivrera un numéro de portée et qui permettra ainsi, une traçabilité des chiots.

Enfin, il faut bien avoir à l’esprit que dès la vente du premier chiot, vous serez soumis à l’impôt sur le revenu au titre des bénéfices non commerciaux.

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Ai-je pleinement conscience qu’élever des chiots est un travail à temps plein ?

Serez-vous capable de passer 8 semaines à élever et socialiser les chiots ? Les 8 premières semaines de la vie des chiots sont les plus importantes. Les chiots devront être exposés positivement à tout ce qu’ils rencontreront dans leur vie future afin de garantir au mieux leur adaptation.

Aussi, êtes-vous prêts à vous occuper et préparer au mieux des chiots, de les biberonner s’il arrivait quoi que ce soit à la mère ?

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Ai-je conscience que les chiots « à la mode » peuvent se retrouver en refuges une fois adulte ?

Y a-t-il déjà beaucoup de chiens de votre race dans les refuges ? Sera-t-il difficile de trouver une nouvelle famille si un chiot doit être replacé à l’âge adulte ?

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Poursuivez

Suis-je réaliste quant à la possibilité de trouver les bonnes familles ?

Allez-vous être exigeant sur les futurs propriétaires ? Allez-vous les questionner sur leur mode de vie, attentes et motivations ? Pouvez-vous garder le ou les chiots qui n’auraient pas trouver de famille ?

Non ? Mieux vaut ne pas faire reproduire son chien.
Oui ? Félicitations ! Vous avez répondu à toutes les questions ! Poursuivez vos recherches sur la génétique, l’élevage et la socialisation des chiots, vous êtes sur la bonne voie !

Merci à Marine de l’élevage de Prana des Loups pour son aide à la rédaction de cet article !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :