Stop Aux Idées Reçues !

« On m’a dit que… » Combien de fois avez-vous déjà dit ou entendu cette phrase ? Allez hop, on fait un petit tour d’horizon des principales idées reçues !

Mon chien est un dominant…

Commençons déjà par définir ce qu’est la dominance. Est-ce celui qui se bagarre ? Qui se rebelle ? Ou encore qui mange avant les autres ?

Le Larousse nous donne une première définition du mot dominant : « Qui joue le principal rôle, qui domine parmi d’autres ».

Et si je vous disais que « le chien dominant » n’existait pas ? Bon, je suppose que si vous êtes ici, c’est que vous vous en doutiez un petit peu… Mais on allons un peu plus loin (explication complète ici).

Et si finalement cette histoire de dominance n’est qu’en réalité une part de notre égo qui cherche à nous faire remonter dans notre estime ? « Mon chien est un dominant, un vrai dur, mais moi je sais le maîtriser ! ». A réfléchir !

Peut-être que ce que nous entendons par dominance, pourrait simplement dire que tel chien, dans telle situation, a plus de motivation pour obtenir quelque chose que le chien d’en face. Eh oui, imaginez : prenez un chien A qui n’a rien mangé depuis 3 jours et un chien B qui vient d’être nourris. Jetez un bout de viande au milieu des deux chiens et observez. Ne pensez-vous pas, que dans cette situation précise, le chien A aura plus de motivation à se bagarrer pour le bout de viande (et sera qualifié de dominant !) que le chien B ?

Et dans le cas où l’on fait se rencontrer deux chiens dit « dominants » ? Que va-t-il se passer ? Est-ce qu’il en a un qui sera plus dominant que l’autre ?

Un chien ne domine jamais pour dominer. Il faut trouver ses motivations dans une situation précise !

… et moi je suis son chef de meute !

Bon alors ici je sais que je m’attaque à un sujet sensible.

Cessons de comparer le chien avec le loup ! Aujourd’hui, aucune étude scientifique n’a pu dire si le chien descend du loup ou partage un ancêtre commun avec le loup. Vous imaginez-vous étudier le chimpanzé ou l’Homme de Neandertal pour comprendre les comportements des humains. Non ? Alors concentrons-nous sur ce que nous savons du chien et laissons de côté le loup 🙂

Mais nous n’avons pas de bases éthologiques sur le chien. Saviez-vous que pratiquement toutes les observations éthologiques sur le chien sont en réalité des observations de loups (en captivité !) ? Mais le chien n’est pas un loup domestiqué ni même civilisé !

De ce que nous savons, le chien est un animal : carnivore, social, nomade, opportuniste, éboueur, polygame.

Mais si je ne domine pas mon chien, il va prendre le dessus !

Je pense que nous n’avons pas besoin d’avoir une relation conflictuelle pour avoir un chien qui ne cherche pas à nous bouffer 😉

Une petite définition : la hiérarchie est un modèle d’organisation sociale (donc plutôt stable et durable) fondé principalement sur des rapports de subordination. Dans ce modèle, on y trouve donc des décideurs et des exécutants au sein d’un groupe stable.

Petite mise au point concernant le lexique :

  • Dominance : conséquence directe et temporaire d’un conflit.
  • Dominant : individu qui vient de gagner le conflit (instant T).
  • Hiérarchie : organisation durable/stable des rapports sociaux.

Mais alors, est-ce que le chien est-il un animal hiérarchique ? La hiérarchie est une organisation sociale DONC le chien, comme tous les animaux pris individuellement ne peuvent pas avoir de hiérarchie, le chien n’est pas lui-même hiérarchique.. Mais cela ne veut pas dire que le chien n’est pas capable de vivre dans une hiérarchie.

On n’applique pas la hiérarchie à un individu, mais à une organisation, à un groupe.

Alors, faut-il vivre en hiérarchie avec son chien ? Non, il y a des modèles bien plus intéressants à proposer 😉

Une confiance mutuelle

Mon chien est un Akita, normal que ce soit une tête de mule !

Voilà un sujet intéressant ! Beaucoup de races primitives dont partie des races dites « têtues ». Je ne m’étais jamais vraiment attardée sur ce terme et l’utilisais moi-même.

Mais finalement, qu’est-ce qu’être têtu ? Est-ce que c’est être persévérant ? Ne pas écouter ? Déjà le sens de « têtu » va dépendre de notre propre perception. Mais peut-on véritablement catégoriser toute une race ? Qu’en est-il des individus et des motivations personnelles ?

J’ai souvent dit que Tungaa était têtue quand elle ne voulait pas revenir/rentrer à la maison, que c’était bien une Eurasier… Mais peut-être que finalement, je n’avais simplement pas trouvé la bonne motivation ? (Et oui se balader c’est plus sympa que de rentrer à la maison !)

Il y a des chiens indépendants, d’autres persévérants, qui peuvent être liés à la race et à sélection de l’homme (ex: les Terriers se doivent d’être persévérants comme tous les chiens de chasse). On catégorise souvent les primitifs comme têtus, mais ce sont des chiens qui, à la base, ne vivaient pas dans un foyer et devaient se débrouiller tout seul. Ce qu’il manque souvent, c’est de prendre en compte les motivations personnelles !

Si mon chien dort sur le lit, il va se prendre pour le roi !

Alors je vous rassure tout de suite, votre chien ne va pas se transformer en tyran s’il dort sur votre lit ou monte sur le canapé !

Effectivement, le lit n’existe pas dans la nature. Mais nous avons dit plus tôt que le chien est un opportuniste. Alors pourquoi dormir sur le sol s’il a un lit bien chaud et moelleux à sa disposition ? Cela va plutôt dépendre de vous, de l’hygiène etc.

Il faut simplement garder un équilibre et faire attention à la régularité. Prenons par exemple Tungaa. Nous lui permettons de dormir avec nous (et oui elle est trop mignonne ^^) mais descend sans problème quand on lui demande. Ça lui arrive également de dormir certains soirs ailleurs.

Le risque serait que le chien apprécie le lit et qu’il n’est pas trop envie d’y descendre. Mais cela ne serait-il pas pareil avec son panier par terre ? Donc finalement, qu’est-ce qu’un lit ? Eh oui, on constate qu’un chien qui va grogner lorsqu’il est sur le lit, va grogner pareillement quand il est bien dans son coin et qu’on le dérange.

Et quand est-il du chat ? Le chat a le droit de dormir sur le lit sans qu’on dise de lui qu’il est dominant. Alors pourquoi une telle différence avec le chien ?

Que je laisse mon chien seul 5 min ou 1h, il ne fait pas la différence de toute façon.

Effectivement, le chien n’a pas une « précision numérique » du temps qui passe. Mais il sait parfaitement que c’est l’heure de manger, faire pipi etc.

Pour cela, il utilise plusieurs facteurs qui peuvent être internes (comme la faim) et externes (quand le bus passe, les enfants vont rentrer de l’école). 

Le chien vit dans le présent mais ressent le temps qui passe !

Retirer la gamelle de mon chien pour lui apprendre à ne pas grogner.

En agissant ainsi, vous ne ferez rien d’autre que de montrer à votre chien que vous pouvez devenir une potentielle menace.

Habituez plutôt votre chien à être toucher, à toucher sa gamelle mais pas à lui retirer. Il sera ainsi habitué en cas d’urgence.

Vous pouvez également approcher votre main avec quelque chose de plus appétant pour lui apprendre que main + gamelle c’est quelque chose de cool. Mais attention, si votre chien grogne et que vous lâchez la nourriture, vous risquez de renforcer ce comportement.

C’est à mon chien de se pousser quand il est dans le passage !

« Allez pousse toi » *avec un petit coup de pied au passage*. Beaucoup pense qu’il ne faut pas enjamber le chien, que c’est au chien de se pousser sinon il va se prendre pour le chef.. Ou alors qu’un chien qui dort dans les passages, c’est un chien qui contrôle l’espace…

Personnellement, je pense plutôt que les chiens se couchent dans des lieux « stratégiques » non pas pour tout contrôler, simplement pour se rassurer ou parce qu’il s’y sent bien !

A vous donc de voir quelle relation vous souhaitez avoir avec votre chien, mais sachez qu’il n’y a aucun problème à l’enjamber sauf à se faire agresser s’il dort et prend peur 😉

Si mon chien est toujours à initiative des contacts, il va devenir le chef.

Alors oui effectivement, si un chien qui réclame constamment de l’attention qu’on lui en donne tout le temps, il va continuer à le faire ! Mais ce n’est pas pour autant qu’il sera le chef.

Lorsque votre relation est équilibrée, il n’y a aucun problème à ce que votre chien vous demande des câlinous !

Je compléterai cet article au fur et à mesure alors n’hésitez pas à commenter avec les « on m’a dit que… » que vous avez entendus 😉

Sources : cynopsy.fr

3 commentaires sur « Stop Aux Idées Reçues ! »

  1. Voilà un sujet qui m’intéresse tout particulièrement, car on m’a dit beaucoup de choses, mais au final étaient-ce les bonnes choses ?
    Ais-je perturbé mon chien de quelques manières que ce soit en pensant bien faire ?
    En effet, Ghost (berger allemand) est notre premier chien à mes parents et moi. J’avais 13 ans lorsqu’il est arrivé à la maison à ses 2,5mois, il a maintenant 9 ans.
    Puisque tout s’apprend et que rien n’est inné en matière de parentalité, mes parents ont décidé de faire appel à un éducateur canin. Non seulement nous allions dans un club canin tous les samedis, mais en plus il en venait un à la maison tous les mercredis. Ainsi, j’ai appris, effectivement, à retirer sa gamelle à mon chien… Mais aussi à mettre la main dedans et aujourd’hui quand je met la main, c’est uniquement pour y ajouter de la garnitures (il ne mange qu’avec quelques petits + (fromages, viande…) dans les croquettes).
    Bref, tout ça pour dire que des « on m’a dit que » j’en ai pas mal en poche !
    Et la première chose qu’on m’a dite, c’est que Ghost est un dominant… Je ne sais pas comment se comporte Tungua avec les autres chiens, mais je crois en la dominance lorsque je vois le mien… Des qu’il s’agit d’un mâle « dominant » en face il est agressif. Je l’ai toujours vu essayer de prendre le dessus sur tout être inconnu : humains ou chiens. Mais dès que l’autre se soumet (se couche les 4 pattes en l’air), il s’arrête. N’est ce pas là de la dominance ? C’est assez infernal à vrai dire mais ça a toujours été comme ça… Et pour avoir été bénévole dans 2 refuges, j’ai eu l’occasion de voir un comportement similaire sur d’autres chiens. Alors j’ai du mal à croire que la dominance n’existe pas, puisque à partir du moment où il y a un groupe, il y a une hiérarchie qui se crée, et dans une hiérarchie, il faut un alpha. Pour autre exemple j’ai ceci : l’éducateur canin qui venait à la maison nous a dit que lorsque nous allions jouer avec notre chien en nous mettant à sa hauteur, il essaierai de montrer qu’il est dominant en reproduisant un comportement naturel : mettre la patte sur nous pour nous écraser. Il nous a également dit que pour contrer cela, rien ne sert de l’engueuler car il ne comprendrai pas : il faut l’imiter, faire la même chose sur lui. C’est ce que je fais, et ça marche !

    J’enchaîne sur les « on m’a dit… » parce que pour le moment je n’ai fais qu’etaler mon expérience…

    – On m’a dit qu’en tant que dominant, mon chien le serait encore plus s’il se reproduisait

    – On m’a dit qu’un chien, dans une famille, s’identifiait à un seul membre de cette famille (on m’a appris cette notion de dominance et d’alpha…et dans une meute il n’y a qu’un seul alpha, donc un seul membre de la famille à qui le chien sera entièrement dévoué même s’il aime les autres tout autant et qu’il leur obéit de la même manière (dans mon cas c’est mon papa et nous le voyons très bien en fait…))

    – On m’a dit que la première chose a apprendre à un chien, avant tout autre chose, était la notion du « non »

    – On m’a dit qu’il ne faut pas allaiter son chien car il risque de devenir surprotecteur et potentiellement dangereux…

    – On m’a dit (et on dit beaucoup partout en fait) qu’un chien en appartement est un chien malheureux (j’ai tendance à être d’accord sur celui-ci mais puisque c’est un sujet qui fait polémique et que j’ai affaire à quelqu’un qui suit une formation, j’aimerais beaucoup connaître la vérité, en fin de compte 😊)

    – On m’a dit qu’il faut faire voir le plus de choses possible à son chien dès ses premiers mois pour l’habituer à tout

    – On m’a dit que les chiens n’avaient pas la notion de « mémoire à long terme » et que s’il ne voyaient pas les membres de leur famille pendant quelques années, ils finiraient par les oublier. (dans le cas d’un abandon suivit par une adoption par exemple)

    – On m’a dit que les cages de transports, au même titre que les vêtements chez les petits chiens, aidaient le chien à se sentir en sécurité

    – On m’a dit que les petits chiens étaient plus agressifs en raison de leur petites tailles

    Ça ira pour aujourd’hui 🙄

    Merci pour ce blog, je prendrais plaisir à lire ses articles tout en regardant défiler des photos de Tungua sur Instagram 😍

    Aimé par 1 personne

    1. Hello ! Merci pour ce super commentaire et retour d’expérience ! Je vais essayer de te répondre au mieux 😊

      Cette histoire de dominance (intraspécifique), de hiérarchie, etc.. d’où vient-elle ? L’idée vient de la persuasion que chien = loup. Sauf qu’il s’agit bien de deux espèces différentes, le chien ayant été domestiqué il y a au moins 33 000 ans !
      Le fameux « mâle alpha » au sein d’une meute de loups, vient de recherches menées par l’observation de meutes de loups en captivité. Or aujourd’hui, ces mêmes chercheurs font machine arrière, car le simple fait d’avoir observé ces loups en captivité (et en plus de loups provenant de différentes familles), ne reflète absolument pas la réalité. Pour plus d’infos, tout es bien décrit ici : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chien/la-dominance-de-mon-chien-un-mythe/

      Pour les chiens, les études ont montré que leurs interactions dépendent de l’environnement, du contexte, des motivations individuelles…
      On ne peut donc pas utiliser le mot « dominant » pour un qualificatif pour décrire la personnalité du chien, mais plutôt comme un verbe : mon chien a dominé à ce moment précis.

      Pour la hiérarchie interspécifique, à partir du moment où plusieurs individus vivent regroupés pendant un certain temps, des règles, des droits, des contraintes, et des devoirs s’instaurent. On peut donc parler d’organisation sociale. Si dans cette organisation les rapports sont principalement basés sur une forme de subordination, c’est une hiérarchie. Si ce modèle implique différentes espèces, c’est une hiérarchie de dominance interspécifique. MAIS ce n’est pas parce que c’est possible qu’il faille la cautionner ou rendre obligatoire !

      Une organisation basée sur le respect mutuel peut être une autre organisation 😊

      Pour l’histoire de la patte sur toi, c’est peut-être simplement sa façon de jouer. Tungaa fait la même chose quand elle cherche des interactions par exemple 😊

      Après, finalement peut importe que l’ on croit à la dominance ou non n’a pas trop d’importance, le tout est de créer une relation équilibrée, tout en respectant les besoins physiques et émotionnels du chien. Il ne faut pas que cela devienne une « excuse » pour les chiens mal éduqués.

      Pour les « on m’a dit que… » ne concernant pas la dominance :

      – On m’a dit qu’un chien, dans une famille, s’identifiait à un seul membre de cette famille : j’ai la preuve avec Tungaa qu’il est possible d’avoir deux « maîtres ». Cela va dépendre du temps que chacun consacre dans la relation avec le chien 😊 Si demain tu es la seule à t’occuper de Ghost, peut-être qu’il te trouvera plus intéressante que ton papa.

      – On m’a dit que la première chose a apprendre à un chien, avant tout autre chose, était la notion du « non » : Il y a des choses bien plus importantes et intéressantes à apprendre à un chiot avant le non 😊

      – On m’a dit qu’il ne faut pas allaiter son chien car il risque de devenir surprotecteur et potentiellement dangereux… : Donc tous les chiots qui ont perdu leur mère et doivent être allaités sont voués à être dangereux ?

      – On m’a dit qu’un chien en appartement est un chien malheureux : un chien en appartement n’est pas forcément plus ou moins heureux qu’un chien en maison. Cela va dépendre tout simplement du temps que le propriétaire a à lui accorder. Un chien qui a un jardin, mais qui n’en sort jamais et qui n’a pas d’interactions avec son humain sera probablement plus malheureux qu’un chien en appartement qui est sorti et stimulé plusieurs fois par jour.

      – On m’a dit qu’il faut faire voir le plus de choses possibles à son chien dès ses premiers mois pour l’habituer à tout : Oui tout à fait ! Tout ce qui ne sera pas vu par le chiot avant ses 3 ou 4 mois sera malheureusement traumatisant pour lui par la suite !

      – On m’a dit que les chiens n’avaient pas la notion de « mémoire à long terme » et que s’il ne voyaient pas les membres de leur famille pendant quelques années, ils finiraient par les oublier : Bonne question, je vais me renseigner 😊

      – On m’a dit que les cages de transports, au même titre que les vêtements chez les petits chiens, aidaient le chien à se sentir en sécurité : Oui, la cage peut tout à fait être son lieu de dodo, son coin à lui ! Il faut bien sûr lui apprendre avant que la cage c’est cool 😊

      – On m’a dit que les petits chiens étaient plus agressifs en raison de leur petite taille : il est possible que certaines personnes, en voulant protéger leurs petits chiens, n’aient pas fait une bonne socialisation aux congénères. Donc les petits chiens qui n’ont jamais eu de vraies et bonnes interactions avec d’autres chiens, manquent de confiance en eux et deviennent agressifs par peur..

      Voilà j’espère avoir répondu à tes questions !
      Belle journée

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :