Le Pic Saint Loup, l’incontournable de l’Hérault

Si vous êtes de passage dans la région, vous avez sans doute entendu parler du célèbre Pic Saint Loup ! Cette puissante épaule rocheuse, qui s’étire d’Est en Ouest sur 5km, s’impose telle une vague figée surtout l’arrière-pays de Montpellier. Découvrons ensemble, une belle randonnée tout autour du Pic Saint Loup !

Durée : 4h30

Dénivelée : 620m

Distance : 11km

Difficulté : la montée du pic avec ses passages d’escalade est plutôt pour les bons marcheurs. Prévoyez de bonnes chaussures de randonnée.

Itinéraire :

Pour faire le tour du pic, je dois avouer que l’itinéraire n’est pas le plus évident ! Et il faut bien se le dire, randonner sur certains circuits dans l’Hérault ressemble parfois à une chasse au trésor ou à un jeu de piste… Je vais essayer d’être la plus précise ici, tout en sachant que nous avons réussi à emprunter le sens inverse prévu à la base ^^’

Cette randonnée est une alternative à l’ascension traditionnelle (beaucoup plus longue on est d’accord !) mais qui nous permet d’observer différents panoramas et végétations en fonction des faces du pic.

Carte Pic Saint Loup

Pour le point de départ, rendez-vous du Col de Fambetou (D1, 34270 Valfaunès) où vous pourrez garer votre voiture dans le virage.

Départ au pied au Pic Saint Loup

Premier défi : trouver les balises vertes et jaunes au milieu des arbustes de garrigue du virage en direction du pic (Sud-Est). Après 5 minutes, vous franchissez un thalweg. Laissez partir à gauche le chemin que vous prendrez au retour, pour continuer tout droit vers le Sud en suivant des triangles verts. Le chemin grimpe sur l’épaule bordant le thalweg et sinue dans la garrigue. Vous finirez par rejoindre un chemin multi-balisé (jaune, rouge, vert, jaune fluo) que vous prenez à droite. Laissez plusieurs départs de sentiers et continuez sur le chemin principal. Quand vous parvenez hors de la forêt, au bas d’une vallée boisée qui dévale de la crête du Pic Saint Loup, prenez à gauche.

Nous voici sur le sentier balisé rouge et blanc qui grimpe vers le Sud avant de bifurquer au Sud-Ouest. De beaux passages nous conduisent à la crête en sous-bois. La forêt s’éclaircit progressivement. Nous apercevons ici le village de Cazevieille en contrebas et une tour en ruine sur notre gauche. Prenez le premier sentier à gauche qui rejoint rapidement un autre sentier balisé avec de vieux points rouges.

La suite se passe sur cette crête rocheuse en suivant les points rouges à demi effacés. Nous marchons sur des dalles calcaires (attentions, montée risquée en cas de pluie) tout en traversant de temps en temps des bosquets. On finit par rejoindre un sentier balisé de vert, qui arrive de la droite. On continue toujours à remonter la crête vers l’Est. Il faut parfois un peu chercher son chemin sur les grandes dalles rocheuses que l’on traverse, mais on y arrive toujours en repérant un petit point rouge. Les deux premiers tiers de la remontée de la crête ne posent guère de problèmes, mais le dernier amène son lot de petites difficultés ludiques dans une ambiance un peu plus aérienne de toute beauté. Nous devons ici escalader quelques endroits pour retrouver le fil de la crête. Vous finissez par apercevoir la grande croix ainsi qu’une tour qui sert d’observatoire pour repérer d’éventuels incendies de forêt. Passez près d’une plaque commémorative et gagnez enfin le sommet !

Les weekends de printemps et les beaux dimanches d’automnes voient affluer un certain nombre de visiteurs en haut du Pic. Vous croiserez également beaucoup de chiens qui accompagnent leurs humains (nous avons même eu la chance de croiser un Eurasier !). Vous y trouverez une vieille chapelle pleine de tags.

Nous repartons pour la descente du Pic en suivant le chemin balisé rouge et blanc. Attention aux pierres usées qui peuvent être glissantes dans ce sens !

Au carrefour de la Croisette, prenez à gauche le chemin nettement moins fréquenté qui descend dans une forêt de chênes. Vous pourrez observer entre les arbres le château de Montferrand. La descente se poursuit sur le col de la Pousterle, assez raide au milieu de la forêt.

Au 11ème kilomètre, nous retrouvons le chemin emprunté au départ et qui nous mène au parking.

Pour cette randonnée, je vous conseille de vous munir d’un GPS pour éviter de vous perdre dans la descente au milieu de la forêt 🙂

Itinéraire : « Les Plus Belles Randonnées Hérault » de François Ribard, page 18.

4 commentaires sur « Le Pic Saint Loup, l’incontournable de l’Hérault »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :